Actualité

Jazzbulles 2017 Jazzbulles 2017 Rendez-vous le samedi 1er juillet pour le Jazzbulles!

Lire la suite >

Coup
de coeur

Cuvée Flamme Brut Rosé

> Découvrir Cuvée Flamme Brut Rosé
Festillant sans alcool
Accueil > Le domaine > Un peu d'histoire

Le domaine

Un peu d'histoire

Gratien et Meyer  Un Peu d'Histoire

Une œuvre

C’est en 1864 qu’Alfred Gratien installe ses caves à flanc du coteau Saumurois, dans d’anciennes galeries de tuffeau. A l’origine site d’extraction, ces carrières de pierres creusées dès le XIIe siècle par les perreyeurs, ont servi à bâtir les différents monuments de la région (château de Saumur en tête). Les carrières sont abandonnées depuis plusieurs années lorsqu’Alfred Gratien rachète le domaine et devient propriétaire de 20ha de vignes et 5 km de galeries. Il peut alors pleinement se lancer dans la production de vins de fines bulles à Saumur mais aussi de champagne suite à la fondation d’une seconde maison à Epernay la même année.
 

Une rencontre

Quelques temps plus tard il fait la connaissance de Jean-Albert Meyer, fils de viticulteur et alsacien d’origine. Cette rencontre entre deux passionnés permettra à l’entreprise de prendre un véritable essor et de pérenniser l’œuvre d’Alfred Gratien. En 1884, M. Gratien lance les travaux du château Gratien qui ne pourra pas être achevé avant son décès en 1885. Sa veuve nomme alors Jean-Albert MEYER directeur général des caves.

Un héritage

L’affaire prospère si bien sous la direction de M. MEYER que Mme Gratien décide en 1896 d’en faire son associé, changeant alors le nom des caves en Gratien & Meyer. 
Par la suite, les fils des fondateurs entrent tour à tour dans la direction de l’entreprise et viennent collaborer avec M. MEYER. Malheureusement, Robert Gratien décède en 1916 à la bataille de Verdun durant la 1ère Guerre Mondiale.
Lorsque M. MEYER, décède en 1922, après 37 années passées à diriger les caves, c’est son fils Albert-Edmond qui prit les rênes de la maison Gratien & Meyer. Dirigeant avisé, il lança une série de grands travaux, on lui doit notamment la construction de la majestueuse façade Art Déco et sa verrière derrière laquelle se trouve la cuverie béton associée au centralisateur Daubron, technologie à la pointe de l’innovation à l’époque.
C’est en 1936 que M. Eric Seydoux entre dans l’entreprise. Gendre de Albert-Edmond Meyer, il lui succédera à la tête de l’entreprise lorsque ce dernier décèdera en 1965. Il intègrera par la suite ses deux fils, Alain et Gérard, qui reprendront les affaires en 1992.

Un nouvel élan

Au début des années 2000, la famille Seydoux, souhaitant se retirer des affaires, vend la maison Gratien & Meyer à la firme allemande Henkell & Co. Cette reprise en main de la cave donne un souffle nouveau à l’entreprise qui se modernise et investit dans de nouveaux aménagements, dont la rénovation de la façade du château Gratien et de son parc, le grand parking au pied du domaine, l’installation de nouvelles machines de production et la création d’une salle de réception « Balcon Sur Loire ».

Aujourd’hui, les caves Gratien & Meyer, fiers de leurs 150 ans de traditions sont résolument tournées vers l’avenir …
Nos valeurs


L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.